Lettre d’information

meta

Développer l’autonomie et l’insertion professionnelle des jeunes parisiens de 16 à 25 ans

RGPD, projet associatif 2018-2020 : la MLP fait peau neuve

RGPD, projet associatif 2018-2020 : la MLP fait peau neuve

Jeudi 28 juin dernier s’est tenu le séminaire interne salariés de la MLP autour de la question de la protection des données à l’heure du RGPD. Il fut également l’occasion de présenter le nouveau Projet Associatif 2018-2020. Tout au long de l’après-midi, divers intervenants ont pris la parole sur ces différents sujets.

Le séminaire s’est ouvert à 14h avec l’introduction du Directeur Général Thierry JARLET. Il a notamment présenté Raphaël WINTREBERT, nouveau Directeur Général Adjoint chargé de l’activité.

C’est ensuite Carina CHATAIN, responsable de l’éducation numérique à la CNIL, qui a pris la parole pour parler des nouvelles réglementations européennes autour de la protection des données. Si les principes sont inchangés, des droits ont été renforcés ou rajoutés afin de mieux protéger les utilisateurs et les jeunes en particulier. Ces nouveaux droits impliquent une nécessaire mise en conformité. Madame CHATAIN a ensuite présenté les différents outils disponibles afin d’y parvenir.

À sa suite, Marc-Antoine GENISSEL du pôle Expertise, Système d’Information et Observatoire (ESIO) a pris la parole pour exposer ce qui se faisait déjà en matière de protection des données à la Mission Locale de Paris et ce qui serait à mettre en place. Après avoir expliqué où se trouvaient les données personnelles et notamment celles des jeunes à la MLP, il a présenté les actions mises en œuvre pour assurer leur protection, avec pour objectif la constitution d’un registre des traitements. Principalement, il faut aujourd’hui apporter des mesures correctives sur ce qui existe déjà et choisir des solutions d’organisation pour la suite, avec consignation systématique dans le registre.

Après un échange avec la salle sur toutes ces questions de protection des données personnelles, la deuxième moitié du séminaire fut consacrée à la présentation du Projet Associatif 2018-2020 avec, tout d’abord, un récapitulatif du contexte actuel. Les objectifs 2015-2017 ont été atteints, avec notamment un enrichissement de l’accompagnement renforcé et ciblé et une diversification de l’offre d’accompagnement. Des travaux internes et externes conduisent à l’évolution des pratiques et des politiques publiques, autour d’une nécessaire refondation du modèle d’accompagnement pour une plus grande responsabilisation des jeunes : développement de la capacité du jeune, construction de parcours d’accompagnement itératifs et concrets, mais aussi développement d’outils partagés et accompagnement au numérique. Les financements publics sont de moins en moins stables et rendent complexe le pilotage de la structure, contraignant à faire porter les ajustements sur la masse salariale. Quant au nombre de primos accueillis, il est stable mais pourrait progresser.