Lettre d’information

meta

Développer l’autonomie et l’insertion professionnelle des jeunes parisiens de 16 à 25 ans

Open Badges : valoriser les compétences informelles des jeunes

Open Badges : valoriser les compétences informelles des jeunes

La Mission Locale de Paris a expérimenté en février 2019 ses premiers « Open Badges ».
Ces badges numériques permettent d’identifier, de capitaliser et de valoriser des compétences des jeunes qui ne sont pas reconnues par un diplôme.

 

 

 

Qu’est-ce qu’un badge numérique ?

 

Concrètement l’open badge est : une image, qui contient des informations (métadonnées) : qui est le bénéficiaire, qui l’a émis, quelles compétences sont validées, pour combien de temps, quelles sont les éléments de preuve justifiant son obtention, etc. Ces informations sont infalsifiables.

 

 

 

 

 

“Un “Open badge”, est une image numérique dans laquelle sont enregistrées un certain nombre de métadonnées. Ils sont aujourd’hui utilisés pour reconnaître les compétences et les apprentissages informels. Ainsi, pour reconnaître la compétence d’une personne, on inscrit dans l’image l’identité de l’émetteur, du récepteur, la description de la compétence reconnue par le badge et les preuves qui l’attestent. Le même mécanisme peut être utilisé pour reconnaître les réalisations, engagements, projets ou valeurs d’une personne comme d’un groupe

 

François Millet, “Anatomie d’un Open badge”, EchoSciences, 21 décembre 2017.

 

 

Les open badges permettraient ainsi de répondre à 2 questions essentielles :

 

Comment rendre visible et reconnaître les apprentissages informels ?
Comment donner aux apprenants le pouvoir d’être reconnus, et ainsi déplacer le centre de gravité du pouvoir de la reconnaissance des institutions vers les individus ?

 

 

 

 

Une première expérimentation a eu lieu au salon Paris pour l’Emploi des Jeunes

 

Dès le salon Paris Pour l’Emploi des Jeunes du 21 février 2019, la Mission Locale de Paris a créé et diffusé ses premiers badges : un badge de participation pour valoriser le fait que les jeunes sont venus au salon ; un badge de “réalisation” pour valoriser le fait qu’ils ont réalisé une épreuve sportive ainsi que des ateliers (CV, préparation à un entretien d’embauche, etc.).

 

 

 

 

Cette initiative de la Mission Locale de Paris est encore au stade de l’expérimentation, mais de nouveaux Open Badges seront mis en place très prochainement, notamment dans le dispositif Garantie Jeunes.

 

L’enjeu consiste à créer un réseau de partie-prenantes qui acceptent de :
– identifier les compétences dont les acteurs / secteurs économiques du territoire ont besoin ;
– reconnaître collectivement les compétences / engagements / savoirs-êtres développés par les jeunes ;
– construire des parcours de badges permettant aux jeunes d’accéder aux opportunités d’emploi du territoire.

 

 

 

 

 

« Le temps est venu de connecter l’apprentissage […] à un écosystème plus large d’accréditation et de reconnaissance afin de permettre à chaque apprenant de capitaliser sur ses expériences d’apprentissage passées, les inspirer et les aider à en trouver de nouvelles, ainsi que de communiquer leurs réalisations et leurs compétences aux diverses parties prenantes. […] Ainsi, un écosystème de badge est une pièce manquante essentielle afin de parvenir à connecter les divers apprentissages à la diversité des apprenants et traduire cet apprentissage en un outil puissant pour trouver des emplois, rejoindre des communautés de pratique, démontrer des compétences ou rechercher de nouvelles opportunités apprentissages. »

 

(Mozilla Foundation et al., Open Badges for Lifelong Learning, 2012, p.6)