Lettre d’information

meta

Développer l’autonomie et l’insertion professionnelle des jeunes parisiens de 16 à 25 ans

Nos permanences aux Journée Défense et Citoyenneté (JDC) 

Nos permanences aux Journée Défense et Citoyenneté (JDC) 

La Mission locale de Paris et Le Centre du Service National de Vincennes ont signé un partenariat 2018-2019 qui officialise la mise en place de permanences de conseillers lors des Journées Défense et Citoyenneté. Le principal enjeu de ces permanences concerne le repérage des jeunes NEET (les jeunes qui n’ont pas d’emploi et ne suivent pas d’études) et prioritairement ceux en décrochage scolaire ou institutionnel.
Ces permanences s’inscrivent également dans les objectifs de développement du Service Public Régional d’Orientation (SPRO) de la Mission locale de Paris pour que chaque jeune reçoive une information sur la Mission locale (ce qu’elle propose, où elle se trouve, etc.).



Thierry JARLET, Directeur Général Mission Locale de Paris et le Capitaine de frégate Charles-Henri REY.






Parole à Benoit MAZIER,
Responsable de site à la Mission Locale de Paris


Depuis combien de temps tenez-vous ces permanences ?

« Nous avons lancé le programme début décembre 2018 et nous comptabilisons aujourd’hui une quinzaine d’interventions lors des Journées Défense et Citoyenneté (JDC). Nous sommes actuellement en discussion avec les départements de la Seine-et-Marne (77) et du Val-de-Marne (94) pour développer le programme »

Quel est le but de ce programme ?

« Notre but est surtout de communiquer sur les services proposés par la mission locale auprès des jeunes de 17-18 ans qui sont présents lors de ces journées. Et principalement les jeunes qui se trouvent en situation de décrochage scolaire. Nous savons qu’après avoir décroché un jeune met en moyenne 18 mois avant de se présenter dans la mission locale de sa ville. Notre but est donc aussi de réduire ce délai pour leur permettre une insertion plus rapide grâce à nos différents programmes et ateliers. »

Avez-vous eu des premiers retours concernant les jeunes contactés ?

« Avec la présence de nos conseillers sur place nous avons réussi à accrocher environ 80 jeunes. Dans ces 80 jeunes une partie ne connaissait pas la mission locale, nous les avons orientés vers le programme de prévention du décrochage scolaire. Pour le reste ils n’ont malheureusement pas donné de suite à ce premier contact. C’est un bon début mais nous comptons atteindre des objectifs meilleurs notamment grâce aux nouveaux partenariats mis en place (77 et 94). »