Lettre d’information

meta

Développer l’autonomie et l’insertion professionnelle des jeunes parisiens de 16 à 25 ans

Cérémonie des vœux de la Mission Locale de Paris

Cérémonie des vœux de la Mission Locale de Paris

Discours
Jeudi 18 janvier 2018
Maïté ERRECART, Présidente



« Chères toutes et chers tous, 

Je suis très heureuse de vous accueillir à cette traditionnelle cérémonie des vœux qui est avant tout un moment de convivialité. Permettez-moi d’abord de remercier par leur présence : les élu-e-s de la Ville et tout particulièrement Afaf Gabelotaud, adjointe en charge de l’emploi depuis quelques mois qui nous fait l’honneur de participer à ces vœux. Sandrine Charnoz, conseillère de Paris et vice-présidente de la Mission Locale de Paris, monsieur Laurent Hugot, de l’Académie de Paris, monsieur Nicolas Garnier, directeur de Pôle Emploi Paris ainsi que nos nombreux partenaires, APASO, la Corde raide, l’E2C. Je remercie également les bénévoles de la MLP, parrains et marraines, dont l’action quotidienne auprès des jeunes est plus que précieuse.
Je remercie enfin et bien sûr, les salarié-e-s de la MLP dont la fidélité, la loyauté et l’efficacité ne se démentent pas année après année. 
A toutes et tous, je vous adresse mes meilleurs vœux de réussite professionnelle et personnelle pour cette nouvelle année qui commence.  
Comme le veut la tradition, au delà de ces vœux, je vais me permettre de porter : 
– un regard sur l’année qui vient de s’écouler
– de faire un zoom sur les échéances qui nous attendent

2017 fut une année riche et intense pour la Mission Locale de Paris.


Je ne vais pas vous abreuver de chiffres, Thierry Jarlet, Directeur Général a excellemment mis en valeur quelques un de nos résultats dans son dernier édito de la Newsletter (voir ici). Néanmoins, je voudrais souligner trois données qui me semblent bien caractériser notre activité.

– Le nombre de primos accueillis à la MLP est stable. Une légère hausse de 1% par rapport à 2016 après la stagnation de 2016 et la baisse de 7% en 2015. En comparaison avec le contexte et les chiffres qui nous parviennent des autres Missions Locales de la région ou du national, nous pouvons être satisfaits. (-27% en Ile de France entre 2014 et 2017). C’est indiscutablement le résultat de notre présence sur le territoires parisien avec 8 sites d’accueil et deux points relais à la Cité des Métiers et au CIDJ, mais aussi de nos actions avec certains prescripteurs (BASE, les Clubs de prévention, SPIP, PJJ…) en direction des publics spécifiques.
En effet, ce sont pas moins de 650 jeunes qui sont entrés dans les dispositifs « justice » et « dynamique d’insertion professionnelle » (accompagnement renforcé pour les jeunes issus de l’Aide sociale à l’enfance ou suivis par les clubs de prévention)

– Notons aussi la montée en puissance du nombre de jeunes en accompagnement renforcé « Garantie Jeunes ». Nous sommes ainsi passés de 400 entrées en 2016 à 1200 en 2017. La MLP répond aux objectifs fixés d’un commun accord avec l’Etat. Nous avons répondu aux objectifs qualitativement aussi puisque, conformément aux souhaits de l’Etat et de la Ville, nous pouvons inscrire dans le dispositif des jeunes réfugiés ou des jeunes issus de l’aide sociale à l’enfance qui aspirent fortement à l’insertion après des périples de vie souvent douloureux. Je félicite les salarié-e-s qui ont su innover dans l’organisation avec des opérations ‘hors les murs’.

A l’issue des 12 mois de ce dispositif, il est à noter que 30% des jeunes au moins sortent en positif, que ce soit par une situation en emploi, en formation, ou par cumul de 80 jours d’immersion professionnelle.
Bravo à toutes et tous, à l’équipe Garantie Jeunes mais aussi à tous les conseillers et encadrants qui ont joué le jeu. Nous pouvons être collectivement fiers du résultat.

– Enfin, le nombre de jeunes ayant trouvé un emploi ou une formation est plus contrasté. Si les CDI et les CDD progressent, il n’en est pas de même pour les contrats aidés suite au récent changement de politique publique. De même, si les contrats d’apprentissage progressent, les contrats de professionnalisation de requalification ou de qualification baissent suite à l’arrêt du plan 500 000 formations. Ceci montre combien l’évolution des politiques publiques est sensible pour nos actions et nos jeunes, malgré tous les efforts de nos équipes.
Avec l’ensemble des missions locales, nous avons exprimé nos regrets sur le coup d’arrêt brutal des emplois aidés et emplois jeunes en particulier ainsi qu’au stop and go qui a caractérisé l’effort de formation sur la dernière période.

Les enjeux et nos ambitions pour 2018 restent importants

Lors du dernier CA, nous avons décidé que nous irions au devant d’un plus grand nombre de jeunes avec un objectif de croître de 10% le nombre de jeunes primos accueillis. En effet, de nombreux jeunes NEET (ni en emploi ni en étude, ni en formation) ne poussent pas encore la porte de la mission locale.

De même, nous poursuivrons le développement des accompagnements renforcés. Nous nous sommes inscrits dans un objectif de 1600 jeunes en Garantie Jeunes et 300 jeunes en DIP. Mais également dans de nouvelles actions en direction des jeunes décrocheurs scolaires, si le projet que nous avons présenté à la région aboutit.

Enfin, nous visons à adapter et consolider notre modèle et les méthodes d’accompagnement, avec notamment, une plus grande participation des jeunes eux-mêmes dans leur parcours d’insertion.

D’ores et déjà, la direction déploie un premier outil de gestion des portefeuilles, un outil qui permet chaque semaine au conseiller de visualiser les jeunes qui sont en co-accompagnement ou en situation et surtout ceux qui doivent être relancés et pour lesquels il est urgent de proposer un positionnement.

L’ensemble de ces travaux vont être poursuivis dans les semaines qui viennent afin d’adopter le nouveau projet associatif 2018/2010 au conseil d’administration d’avril prochain. Trois groupes de travail associant les salarié-e-s, les membres du conseil d’administration, et les personnes extérieurs qualifiées vont se réunir très prochainement.

Je vous souhaite à toutes et tous une très bonne année 2018 ».

Les vœux 2018 en images :