Lettre d’information

meta

Développer l’autonomie et l’insertion professionnelle des jeunes parisiens de 16 à 25 ans

Première expérimentation nationale de la Garantie jeunes pour des jeunes réfugiés à Paris

Première expérimentation nationale de la Garantie jeunes pour des jeunes réfugiés à Paris

Le lundi 13 mars, Myriam El Khomri est venue rencontrer les jeunes 

réfugiés ayant intégrés la Garantie Jeunes

Depuis lundi 6 mars, la Mission locale de Paris accueille 20 jeunes réfugiés dans le dispositif Garantie Jeunes. C’est la première fois, en France, que ce dispositif d’accompagnement vers l’emploi est ouvert à de jeunes réfugiés. Ils seront suivis dans un nouveau site de la Mission Locale de Paris mise à disposition gracieusement par la Ville de Paris.

« Cette première expérimentation est une nouvelle voie proposée à ces jeunes réfugiés pour s’intégrer et trouver leur place dans la société française, j’espère qu’elle va fonctionner et qu’elle pourra s’étendre à d’autres volontaires, cela renforce la cohésion républicaine » a souligné Michel Delpuech, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris.

 

Un dispositif spécifique pour les jeunes réfugiés

 

La Mission locale de Paris, accompagnée et soutenue par les services de l’État et la préfecture d’Île-de-France, propose à vingt jeunes réfugiés parisiens, âgés de 18 à 25 ans, en situation régulière et pris en charge dans un centre d’hébergement, un modèle spécifique d’accompagnement. Avec l’aide de nombreuses associations, ces jeunes suivent un parcours de formation d’un an pour leur permettre d’accéder à l’autonomie et au monde du travail.

 

Un programme adapté

 

Tout au long de leur parcours, les jeunes assistent en matinée à des cours de français, puis suivant leurs besoins spécifiques, les après-midi sont consacrés à différents modules sur les thématiques suivantes :

 

  • santé : prévention et accès aux droits santé avec la CRAMIF et la CPAM ;
  • hébergement : « Comment accéder à un hébergement à Paris ? » avec l’association La sauvegarde de l’adolescence;
  • citoyenneté : ciné débat avec Unis-cité, « Atelier laïcité autour de Marianne » avec le Groupe La Poste et visite de l’Assemblée nationale ;
  • mobilité : savoir se déplacer à Paris et en Île-de-France avec la RATP ;
    • numérique : ateliers sur l’inclusion numérique, l’e-réputation ou la bureautique avec Emmaüs Connect et la Fondation Orange ;
    • finances : ateliers  Savoir gérer son budget avec la Banque Postale ;
    • loisirs : visites guidées au Musée du Louvre, à l’Institut du Monde Arabe et au Musée national de l’histoire de l’immigration dans la langue maternelle des jeunes ;
  • emploi : visites et immersions en entreprises.

 

Franchir l’obstacle de la langue

 

Dans le cadre de cette expérimentation, le critère de la maitrise de la langue française n’étant pas discriminant pour entrer dans le dispositif, quatre parcours différenciés ont été créés afin de pouvoir intégrer même les cas d’illettrisme.

 

Des jeunes soutenus par le musée national de l’Histoire de l’immigration

 

Cette promotion Garantie Jeunes est parrainée par le musée national de l’Histoire de l’immigration. Grâce à ce parrainage, les jeunes bénéficient de plusieurs visites accompagnées au musée et de places de spectacle. Le musée animera également différents ateliers pour permettre à ce public de mieux connaître la culture et l’histoire de France.