Lettre d’information

meta

Développer l’autonomie et l’insertion professionnelle des jeunes parisiens de 16 à 25 ans

Garantie Jeunes : adapter l’offre de service au public jeunes réfugiés

Garantie Jeunes : adapter l’offre de service au public jeunes réfugiés

Garantie Jeunes : l’intégration et l’adaptation du dispositif aux jeunes réfugiés

En 2017 et au titre de son accueil inconditionnel, la MLP a accueilli un public difficilement intégré aux dispositifs d’insertion professionnelle : les jeunes réfugiés non communicants. Ainsi, deux catégories de jeunes se distinguent en fonction de la nature de leur accueil : les jeunes réfugiés communicants en français et ceux, au contraire, qui ont un déficit d’intégration linguistique. Pour ce qui concerne la première catégorie, en 2017, 7% des jeunes accueillis sur la Garantie Jeunes sont des réfugiés statutaires communicants. Ils intègrent le dispositif dans le cadre de promotions dites classiques.

La première cohorte expérimentale de 22 jeunes réfugiés a intégré la Garantie Jeunes parisienne le 6 mars 2017. Avec le soutien important de la préfecture de Paris, et grâce à un contenu pédagogique innovant, la MLP a pu adapter le programme du dispositif en accord avec les préconisations pédagogiques de l’OFII. Cette première promotion a reçu le soutien tout particulier du Musée National de l’Histoire de l’Immigration qui a décidé de la parrainer. Nécessaire, cette expérimentation a été renouvelée en novembre 2017 pour 48 nouveaux jeunes. Cette augmentation de plus de 100% des jeunes prouve l’importance du développement de ce dispositif et la recherche de solutions pour le pérenniser.

POEC sur le métier de couvreur : une expérimentation pour faciliter l’accès à l’emploi de jeunes réfugiés

La Mission Locale de Paris, en partenariat avec le MEDEF et les Compagnons du Devoir, a mis en place une expérimentation POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective) sur le métier de couvreur pour 14 jeunes réfugiés accompagnés en Garantie Jeunes et âgés de 18 à 26 ans. Ce programme qui a débuté le 20 novembre 2017 et pris fin le 9 mars dernier, a recouvert 50 heures de formation de français à visée professionnelle, des simulations d’entretiens et des modules de savoir-être professionnel, 330 heures de formation métier, 70 heures d’immersion en entreprises.

Ce dispositif de droit commun (POEC) est particulièrement adapté à des publics réfugiés quel que soit leur niveau de qualification. Avec une perspective professionnelle, les jeunes réfugiés ont réalisé des progrès significatifs dans l’apprentissage du français. Les attestations de formation au métier de couvreur ont été remises aux jeunes le 27 mars 2018. Suite à cette expérimentation, une seconde POEC de couvreur débutera courant avril 2018 sur une promotion mixte incluant des réfugiés et des demandeurs d’emploi.

A la fin de la formation :

– 3 contrats de professionnalisation sont signés
– 2 contrats à durée déterminée sont signés
– 2 contrats sont en cours de négociation

 

©Lewis Joly
contact at Lewis.joly@gmail.com