Lettre d’information

meta

Développer l’autonomie et l’insertion professionnelle des jeunes parisiens de 16 à 25 ans

Des salariés de la Mission Locale de Paris sensibilisés à la VAE : Validation des acquis de l’expérience

Dans une démarche de meilleur service aux jeunes parisiens, des salariés (responsables, conseillers, chargés d’accueil…) de la Mission Locale de Paris ont participé en fin d’année 2014 à une session de sensibilisation à la VAE (Validation des acquis de l’expérience). Animée par Madame Isabelle BOUY, conseillère de l’Antenne VAE (chambre de commerce et d’Industrie Paris Ile de France), la session proposait le programme suivant :

 

  • Le contexte historique et les enjeux de la création de la VAE ;

 

  • L’organisation institutionnelle de la VAE : la diversité et le rôle des acteurs ;

 

  • Le parcours de la VAE : conditions d’accès, étapes, durée, financements mobilisables ;

 

  • La VAE, un enjeu de reconnaissance personnelle et sociale ;

 

  • Le projet de VAE : un choix d’orientation possible parmi d’autres

 

Alors que jusqu’à lors le dispositif VAE étaient trop peu proposé aux jeunes, public de la MLP, les participants se sont montrés particulièrement captivés. « C’était vraiment très intéressant. Madame Bouy est experte dans le domaine. Cela va nous permettre de développer la VAE pour les jeunes sur tout le territoire parisien », se félicite Lyla MARTIN, responsable du site Est et Directrice de la thématique Formation à la Mission Locale de Paris.

 

« Rencontres autour des métiers de bouche » avec des professionnels passionnés pour les jeunes de la Mission Locale de Paris

De gauche à droite: Noura KRIMAT et Lucie CAMOIN, conseillères à la Mission Locale de Paris

Parce que l’emploi est essentiel à l’insertion des jeunes, la Mission Locale de Paris était présente lors des « Rencontres autour des métiers de bouche » en fin d’année 2014, à travers la tenue d’un stand par des conseillères du site Est.

 

 
Cette journée exceptionnelle, qui s’est déroulée à la Médiathèque Marguerite Duras dans le 20ème arrondissement, proposait trois espaces :

 

  • Espace Métiers et Formations avec l’Ecole Nationale Supérieure des Métiers de la Viande, l’Ecole Professionnelle de la Boucherie et CFA des Métiers de la Viande, le CFA de Poissonnerie de Rungis, l’Ecole de Boulangerie et de Pâtisserie de Paris, l’École de Paris des Métiers de la Table, du Tourisme et de l’Hôtellerie, le CFA Médéric, École hôtelière, Le Centre Européen des Professions Culinaires, « La Cave au bon plaisir », le Glacier « Les sorbets de Saint-Mandé ».

 

  • Espace Informations et Orientation avec Les Antennes Jeunes Python et Davout, une sélection de livres réalisée par les bibliothécaires, des vidéos Métiers.

 

  • Espace Insertion professionnelle et Entrepreneuriat local avec la Mission Locale de Paris, le Plie Nord Est-Paris, le Café-Jeux Natéma, l’Association Citoyennes Interculturelles Paris 20e, l’Agence pour le développement de l’économie locale.

Parmi les animations, on peut citer :

 

  • La démonstration autour de pièces de découpe de l’agneau par un des Meilleurs Ouvriers de France de l’Ecole Nationale Supérieure des Métiers de la Viande

 

  • La présentation de la boulangerie bio « La Conquête du pain » autogérée à Montreuil
  • Le témoignage du restaurateur et cuisinier Pierre Jancou qui a raconté son parcours et sa passion pour le naturel et les bons produits

 

  • La rencontre-témoignage avec Didier Lefort, caviste indépendant « Cave Au bon plaisir ».

 

Ce forum autour des métiers de bouche a permis aux jeunes de rencontrer des professionnels qui ont parlé avec conviction de leur métier. Véritablement : la transmission de la passion d’un savoir-faire.

Un protocole pour optimiser la collaboration entre les Clubs de Prévention et la Mission Locale de Paris

De gauche à droite : Maïté ERRECART, présidente de la Mission Locale de Paris ; Colombe BROSSEL, adjointe à la Maire de Paris, chargée de la Sécurité, de la Prévention, de la Politique de la Ville et de l'Intégration ; Pauline VERON, adjointe à la Maire de Paris, chargée des questions de Démocratie locale, de la Participation citoyenne, de la Vie associative, des Jeunes et de l'Emploi.

Pour aider au mieux les jeunes décrocheurs parisiens, c’est main dans la main que souhaitent travailler les Clubs de Prévention spécialisée (1) et la Mission Locale de Paris. Alors, quoi de mieux qu’un protocole pour définir les modalités d’une collaboration de qualité ? Le 28 janvier dernier,Pauline VERON (2) et Colombe BROSSEL (3) ont réuni à l’Hôtel de Ville les 14 Clubs de Prévention parisiens et la Mission Locale de Paris pour une signature officielle. Dès lors, ce protocole de Partenariat offre d’importantes nouvelles possibilités et met en synergie moyens et pratiques. L’objectif ? Rendre l’accompagnement des jeunes décrocheurs plus efficace et plus adapté, tout en fluidifiant leurs parcours pour faciliter leur insertion. Ce partenariat permet également d’évaluer les réponses apportées et ainsi de pouvoir les adapter au mieux. « Il est essentiel que nous mettions nos compétences en commun afin de perfectionner notre travail d’accompagnement des jeunes parisiens » a appuyé Maïté ERRECART (4). Bernard MONNIER, Président du Club de Prévention spécialisée ARC 75, précise : « Ce lien entre des adultes qui se sentent concernés et des jeunes qui ont du mal à se situer dans cette société est fondamental ».

Lutte contre les inégalités

Alors que le travail de partenariat est piloté par le Bureau de Prévention pour la Jeunesse et de l’Insertion (BPJI), Sabrina BERTRAND, Animatrice territoriale Protection de l’Enfance à la MLP, porte le projet sur le volet opérationnel. L’animatrice réunira ainsi chaque trimestre tous les acteurs impliqués dans le protocole pour des points d’étapes. Des réunions pour veiller à la bonne mise en application du partenariat et œuvrer utilement pour la lutte contre les inégalités.

 

(1) Clubs de prévention spécialisée : Mission de protection de l’enfance, avec un travail de suivis individuels et collectifs, en lien avec les acteurs associatifs et institutionnels pour prévenir le décrochage, la paupérisation et la marginalisation des jeunes issus des quartiers populaires.
(2) Pauline VERON, adjointe à la Maire de Paris, chargée des questions de Démocratie locale, de la Participation citoyenne, de la Vie associative, des Jeunes et de l’Emploi.
(3) Colombe BROSSEL, adjointe à la Maire de Paris, chargée de la Sécurité, de la Prévention, de la Politique de la Ville et de l’Intégration.
(4) Maïté ERRECART, présidente de la Mission Locale de Paris
Photo n°2 : au centre : Bernard MONNIER, Président du Club de Prévention spécialisé ARC 75

Signature de la convention entre le Relais Amical Malakoff Médéric et la Mission Locale de Paris

Virginie Autin (au centre, entourée de parrains bénévoles), conseillère à la Mission Locale de Paris, est référente parrainage sur le site Est.

Désireuse de renforcer son réseau de marraines et parrains pour les jeunes parisiens, la Mission Locale de Paris (MLP) a signé dernièrement une convention avec l’association Relais Amical Malakoff Médéric. L’occasion était alors donnée de réunir et de remercier l’ensemble des marraines et parrains (*) qui œuvrent pour l’insertion professionnelle des jeunes de la Mission Locale de Paris. Reçus au siège de la MLP, dans le 18ème, les bénévoles ont pu se rencontrer et échanger sur leurs pratiques d’aide apportée aux jeunes : conseils sur le CV, la lettre de motivation, l’entretien…
L’événement a également permis de faire un point général sur l’activité du parrainage et les bénéfices palpables de cette action pour les jeunes.

70% de réussite

Et les parrains peuvent s’enorgueillir :

  • environ 1000 jeunes rencontrés chaque année
  • 4 à 5 entretiens par jeune effectués
  • 70% des jeunes suivis par une marraine ou un parrain trouvent un emploi ou une formation

Ces résultats probants ont été applaudis par Maïté Errecart, présidente de la Mission Locale de Paris qui a souligné « l’importance de ce lien entre des personnes expérimentés et des jeunes en manque de repères et en processus d’insertion professionnelle ».

Les perspectives 2015

Chacun s’est engagé à poursuivre dans cette voie porteuse pour la jeunesse parisienne en 2015. De nouvelles perspectives exposées par Hervé Clément, référent parrainage sur le site Centre et responsable du service Emploi, et Alain Guille, chargé de mission relation Entreprises/Parrainage à la MLP :

  • généralisation de la formation des parrains
  • développement des échanges avec les parrains
  • recherche d’autres formes de partenariats
  • consolidation et développement des liens avec les associations

Le parrainage et de façon générale le bénévolat reste un outil essentiel de la Mission Locale de Paris, un gage de réussite pour tous les jeunes parisiens qu’elle suit.

 

 

(*) Plus de 140 marraines et parrains (70 viennent régulièrement sur les sites de la MLP pour rencontrer les jeunes et 70 autres les reçoivent en entreprise) accompagnent des jeunes de la MLP chaque année.
Photo n°2 : Maïté Errecart, présidente de la Mission Locale de Paris, et Armand Lepas, président de l’Association Relais Amical Malakoff Médéric, signant la convention entre les deux associations.
Photo n°3 : Les marraines et parrains de la Mission Locale de Paris

Remobilisation de jeunes de la Mission Locale de Paris à leur sortie de détention

De gauche à droite : Eric LEJOINDRE, maire du 18ème arrondissement et Thierry JARLET, directeur général de la Mission Locale de Paris

C’est un véritable travail coordonné entre le SPIP (1) de Paris, Impulsion 75 et la Mission Locale de Paris (MLP) qui a permis à 7 jeunes, sortant de détention, d’avancer dans leur projet d’insertion socio professionnelle. L’action ? Nommée «1.2.3, je suis prêt»(2), elle a consisté en un stage de deux mois, en formation intensive, avec une prise en charge quotidienne d’Impulsion 75, autour de la pratique du sport, du théâtre et d’un travail important sur la citoyenneté. Un projet professionnel validé pour chacun des 7 jeunes ! Il était essentiel de reconnaître ce chemin parcouru par des jeunes investis et courageux. La cérémonie de remise des attestations de stages, le 16 janvier, magnifiquement organisée à la mairie du 18ème arrondissement, a parfaitement répondu à cette attente. Etaient présents : Eric LEJOINDRE, maire du 18ème arrondissement, Eric LAJARGE, directeur de la DDCS (3) 75, Thierry JARLET, directeur général de la Mission Locale de Paris et de nombreux partenaires (4).
La mobilisation autour de ces 7 jeunes se poursuit avec un accompagnement renforcé (recherche d’emploi et de formation) par les conseillères de la MLP qui portent ce projet. L’aventure continue.

 

 

(1) Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation
(2) Cette action a été pilotée par Sabrina Boulefrad, responsable de l’animation territoriale et du décrochage à la Mission Locale de Paris.
(3) Direction Départementale de la Cohésion Sociale
(4) Hella KRIBI-ROMDHANE, Vice-présidente chargée de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’emploi au Conseil Régional d’Île-de-FranceCédric
DAWNY, Conseiller du 18ème arrondissement de Paris, Délégué du Maire, chargé de la jeunesse
Grégory PERETOU, Chargé des Politiques d’éducation et d’insertion par le sport, Ministère de la justice
Patrick MADIGOU, Directeur du SPIP, Nadia CIZAIRE, Chef de service SPIP, les Conseillers SPIP 75, et les CPIP 91
Camille JANNEL, Direction de la protection et prévention, Ville de Paris
Serge MALIK, Fondateur de YUMP
L’équipe encadrante et les bénévoles d’Impulsion 75
Cécile LEBRETON, Conseillère justice

Le jeudi 12 février

Parce qu’il n’y a pas de métier réservé aux hommes, la Maison des Femmes et les participantes de l’Action Femmes vers l’Emploi(AFVE) vous invitent le 12 février 2015 à la Journée Métiers Hors Genre.
Cette journée, à l’entrée gratuite et mixte, est organisée sous forme de table ronde où des femmes, exerçant un métier dit « masculin », sont conviées à témoigner et expliquer leur métier. Une première table ronde de 11h à 13h et une autre de 14h à 16h.
Ces temps d’échanges et de découvertes seront animés par les participantes de l’AFVE qui questionneront des intervenantes occupant des postes dits masculins.

 

Rendez-vous à la Maison des associations du 12ème,
181 avenue Daumesnil 75012 Paris
Informations et inscriptions au 01 43 43 41 13 ou par mail à mdfparisemploi@orange.fr

Découvrir les métiers en tenue et uniforme

Militaires, pompiers, policiers, fonctionnaires territoriaux, professionnels de la santé, des transports, de l’hôtellerie ou de la restauration … autant de métiers différents, avec pour points communs le port de la tenue ou de l’uniforme et une réelle attractivité.
Un jeune sur deux se déclare intéressé par ces carrières (Institut Future Thinking) et évoque les notions de professionnalisme, deservice ou encore d’engagement pour les qualifier.
Les JIMT, Journées d’Information des Métiers en Tenue et uniforme, ont été conçues pour que les jeunes, âgés de 15 à 25 ans et les professionnels puissent se rencontrer et échanger. On y parlera des métiers au quotidien, des filières et cursus de formation et des déroulements de carrière. Les métiers qui recrutent y présenteront bien sûr leurs offres d’emplois.

Placées sous le parrainage du Ministre de la Défense ces journées de rencontre s’adressent à tous les métiers des secteurs de sécurité et de défense, des services publics et privés exercés en tenue.

La première édition des JIMT se déroulera les 30 et 31 janvier 2015 de 10h00 à 18h00 à l’Espace Champerret (Paris 17ème). Entrée Gratuite

 

CONTACTS :
contact@satexpo.fr 01 47 56 00 52
www.jimt.fr

Exposition contre les discriminations pour le public de la Mission Locale de Paris

Du 6 au 11 décembre, les jeunes de la Mission locale de Paris, accueillis sur le site Est n’ont pas pu manquer les photographies de l’exposition « Vers une mixité Filles/Garçons – Métiers du soin et de l’aide ».

Une exposition qui s’inscrit dans le cadre de la « Semaine contre les discriminations dans le 19è » et qui, chaque année depuis 2008, mobilise les acteurs de l’économie, de l’emploi et de l’insertion professionnelle du territoire. Ainsi, sur le site Est, les jeunes ont pu découvrir des photographies d’hommes sage-femmes, de femmes animatrices sportifs ou encore ambulancières. Un discours qui promeut l’égalité homme/femme à travers l’image-témoignage. Un message direct et probant.

Exposition à la Mission Locale : Lutte contre les discriminations

Engagée pour les jeunes, la Mission Locale de Paris (MLP) a répondu présent pour promouvoir l’égalité de tous face à l’emploi. Dans le cadre de la « Semaine contre les discriminations dans le 19è », le site Est (1) de la MLP met ses locaux à disposition pour accueillir l’exposition « Vers une mixité Filles/Garçons – Métiers du soin et de l’aide ». Tout au long de l’exposition (du 06 au 12 décembre 2014) le site Est met également de la documentation spécifique sur le sujet à disposition du public.

 

Cette exposition, riches de photographies et de documents, fait écho à l’ensemble du programme (ateliers, tables rondes, séminaire… (2)) qui mobilise les acteurs de l’économie, de l’emploi et de l’insertion professionnelle du territoire. Objectifs : promouvoir l’égalité de tous face à l’emploi, faire connaître et appliquer la loi relative à la non-discrimination et favoriser l’engagement de tous les acteurs du territoire en faveur de la prévention et de la lutte contre les discriminations. Ce plan de lutte est mis en place dans le 19ème arrondissement depuis 2008.

 

 

(1) Site Paris Est de la Mission Locale de Paris 65, rue d’Hautpoul 75019 Paris – 01 53 72 81 40 – Site ouvert les lundis, mardis, mercredis, vendredis de 9 heures à 12h30 et de 13h30 à 17h30 et de 9 heures à 12h30 les jeudis.

(2) Pour voir l’ensemble du programme de la « Semaine contre les discriminations dans le 19è », cliquez ici.

8 jeunes parisiens recrutés par le Club Med

Matinée de recrutement par le Club Med, sur le site Ganneron de la Mission Locale de Paris.

Direction les Alpes pour un emploi saisonnier

Pour la plupart, ils n’ont jamais quitté Paris et sa banlieue. Huit jeunes parisiens, inscrits à la Mission Locale de Paris, s’apprêtent à aller travailler quelques mois dans les villages de vacances du Club Med dans les Alpes. Un CDD de trois à huit mois, en tant que plongeur, magasinier ou encore employé de restaurant. Souvent une première expérience de l’emploi.
Ces recrutements résultent d’un travail de collaboration entre l’entreprise, l’ARML (Association Régionale des Missions Locales) et la Mission Locale de Paris (MLP), plus particulièrement de Stéphanie Morelle, chargée d’animation Emploi à la MLP, épaulée par Denis Mets, conseiller. Sur la ligne de départ : 20 jeunes d’Ile de France dont 11 parisiens. Tous postulent. A l’arrivée : 11 sont recrutés dont 8 parisiens.

Que mettre dans la valise ?

Ces bons résultats sont à la hauteur d’un important travail de préparation effectué à la MLP lors d’un pré-recrutement : briefing desjeunes (préparation à l’entretien) mais également vérification de la motivation des candidats tant sur le poste que sur leurengagement et leur mobilité. Ainsi, lors du recrutement sur le site Ganneron de la Mission Locale de Paris, les 4 intervenants du Club Med ont pu directement faire passer des entretiens individuels (de 15 minutes chacun), après une brève présentation de l’entreprise, de ses villages et de ses emplois. Désormais, ne reste plus qu’à préparer la valise. Tâche plus difficile qu’il n’y paraît : « Souvent les jeunes, qui pour la plupart quittent Paris pour la première fois, nous demandent ce qu’ils doivent mettre dans leurs bagages », confie Stéphanie. Un accompagnement à toutes les étapes.

Epauler les jeunes vers l’emploi

Point d'étape sur le site Soleil de la MLP autour d'un petit déjeuner

Ce jeudi matin, c’est autour de croissants et de jus d’orange que ce fait le point d’étape trimestriel. A l’ordre du jour : le travail des marraines et parrains du site Soleil de la Mission Locale de Paris (MLP). A cette occasion, Bénédicte Semelle, conseillère emploi, a réuni les bénévoles (*) ainsi que Yacouba Macalou, conseiller emploi et Philippe Boivin, responsable du site.
« Votre regard extérieur, la richesse de votre parcours, votre bienveillance et votre professionnalisme sont de réels atouts pour les jeunes. A ce jour, vous avez mené pas moins de 193 entretiens auprès de 122 jeunes dont 35 sont entrés dans le programme depuis le début de l’année 2014 », introduit Bénédicte Semelle. Des résultats non négligeables au regard de ce que signifie pour un jeuned’entrer dans un programme avec une marraine ou un parrain : avoir au moins 3 entretiens avec son parrain et/ou intégrer une formation ou un emploi. Un véritable accompagnement vers et dans l’emploi car entre 6 et 7 jeunes sur 10 suivis par un parrain entre en formation ou décroche un emploi.

Sur tous les sites de la MLP

Ces marraines et parrains, riches d’une expérience professionnelle réussie, offrent leur temps, leur écoute et leurs conseils aux jeunesqui ont perdu leurs repères et/ou ont dû mal à s’insérer professionnellement. Cette aide peut aller de l’analyse de ses points forts et de ses points faibles à la préparation aux entretiens d’embauche, en passant par le conseil sur la rédaction du CV.
Ce programme filleul/parrain est dispensé sur les 5 sites de la Mission Locale de Paris. Il vient compléter le travail quotidien effectué par les conseillers de l’association. Avec toujours le même objectif : accompagner les jeunes parisiens dans leur insertion professionnelles.

 

(*) L’équipe de marraines et parrains du site Soleil : Myriam BÜRGI; Fabienne STOCHEMENT ; Claude MICHELE ; Gérard TEMPION, Paul ZEITOUN, Jean-Claude EMORINE; Mathieu ONGUENET et Laurent CARROY

La Mission Locale de Paris au Carrefour de l’Emploi

Pauline Veron, Adjointe à la Maire de Paris chargée de la démocratie locale, de la participation citoyenne, de la vie associative, de la jeunesse et de l’emploi, a été reçue sur le stand de la Mission Locale de Paris par Maïté Errecart, présidente de l’association, ainsi que par les conseillers présents.
Une quinzaine de salariés mobilisés par jour

Pas de surprise. Chaque année, sur deux jours, se sont plus de 50 000 candidats qui foulent les tapis du forum Paris Pour l’Emploi (*). Face à eux : 2000 recruteurs, représentant 500 entreprises. Cela n’a pas manqué cette année, ces 2 et 3 octobre, sous le chapiteau installé place de la Concorde. Ni la chaleur, ni la foule n’ont rebuté les demandeurs d’emploi. La Mission Locale de Paris a, elle aussi, mobilisé ses forces : une quinzaine de salariés et un job dating Emploi d’avenir à la hauteur de l’événement (voir les candidats ci-dessous, en attente de leur passage devant les recruteurs).

Sept entreprises et/ou associations ont répondu présentes pour ces entretiens de 10 minutes : Mozaïc RH, Mac Donald’s, Association Aurore, RIVP, Crèches et Malice, S3M et l’hôpital Lariboisière. Il faut dire que la Mission Locale de Paris leur a apporté sur un plateau des candidats sélectionnés (une quinzaine par entreprise et/ou association) et préparés. En effet, les entretiens étaient sur rendez-vous lors du forum. Au préalable, les salariés de la Mission Locale de Paris ont élaboré un important travail de sélection des CV correspondants aux offres, et de pré-entretien : vérification de l’éligibilité aux emplois d’avenir, de la motivation, des qualifications et travail sur le CV et l’entretien. Du sur mesure.

 

(*) Forum organisé par Carrefour pour l’Emploi
Photo 2 : Les salariés de la MLP ont guidé les candidats tout au long de la durée du Forum

Photo 3 : Roger Ferkioui, directeur de la thématique Emploi à la Mission Locale de Paris, prodigue les derniers conseils aux candidats, quelques minutes avant leur entretien en Job Dating.

La MLP présente au Forum Avenir Jeunes

Objectif : accéder à l'emploi

Un espace « Comprendre les dispositifs », un « Parcours de la réussite », un « Village formation/métiers », un « Espace Emploi »… Tout a été mis à disposition des jeunes, ces jeudi 25 et vendredi 26 septembre, pour leur permettre d’accéder à l’emploi. Les conseillers de la Mission Locale de Paris ont naturellement été sollicités pour apporter leur expertise auprès de ce public nombreux (plus de 10 000 personnes sur les 2 jours) : conseils personnalisés, travail sur le CV, lettre de motivation, orientation, etc. Mais aussi, vérification de l’éligibilité des candidats aux emplois d’Avenir, mesure phare du gouvernement.

Présence du ministre de l'Emploi

Le gouvernement, d’ailleurs, était représenté lors de ce salon, en la personne même de François Rebsamen (voir photographie ci-dessus),Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. L’occasion pour la présidente de la Mission Locale de Paris, Maïté Errecart, d’échanger, sur l’emploi bien évidemment.

Photo 2 : A gauche : Maïté Errecart, présidente de la Mission Locale de Paris ; à droite : François Rebsamen, ministre de l’Emploi.

Photo 3 : Virginie Autin, conseillère à la Mission Locale de Paris, a apporté son expertise dans l’espace « Conseils personnalisés ».

Photo 4 : Développeuse accompagnatrice vers l’emploi à la Mission Locale de Paris, Marie Guiffard a jonglé entre conseils d’orientation, de formation ou encore sur l’établissement d’un bon CV.

Job Dating à la Mairie du 15ème

Si la foule se pressait dès 16 heures dans les files d’attente du Job dating, en fin d’après-midi, les rangs étaient plus clairsemés mais loin d’être vides.

Alors que le ministère de la Défense va prochainement s’installer à Balard, dans le 15ème arrondissement, nombre de postes sont déjà à pouvoir. Une aubaine pour les acteurs de l’insertion.

La Mairie, la Mission Locale de Paris et Pôle emploi ont donc uni leurs forces pour proposer un job dating de 3 heures le mardi 29 septembre dernier. Trois entreprises ont participé : Bouygues, Sodexo et Thales, pour des postes allant de Magasinier à Agent qualifié de service, en passant par Technicien maintenance réseaux. Un stand de la Mission Locale de Paris, installé dans la salle du Job Dating, a permis aux jeunes d’être mieux préparés pour affronter les recruteurs.

Focus sur les emplois des jeunes à la semaine du CIDJ

Saliha Belkacem (au centre), conseillère à la Mission locale de Paris a conseillé et orienté des jeunes tout au long de la journée Emploi au CIDJ le 23 septembre 2014.

Comme chaque année, la Mission Locale de Paris (MLP) est présente lors de la Semaine de l’Insertion professionnelle au CIDJ (Centre d’Information et de Documentation Jeunesse) en cette fin de mois de septembre 2014. La MLP a choisi d’être représentée lors de deux journées essentielles dans le processus d’insertion des jeunes : autour de la formation et de l’emploi.

Pauline Gonzales-Véga, développeuse accompagnatrice vers l’emploi à la Mission Locale de Paris (à droite), a également aidé les visiteurs à repérer les stands des entreprises qui recrutaient.
Les conseillères MLP Sandrine Burgos (à droite) et Véronique Ménard (à gauche) ont permis à nombre de jeunes d’identifier les organismes qui dispensent les formations qu’ils souhaitent suivre.

Ainsi, le 23 septembre, la thématique abordait « l’Emploi sans diplôme », journée de recrutement pour les jeunes majeurs demandeurs d’emploi du niveau collège au niveau Bac +1 non validé par un diplôme technique autour de 5 secteurs : hôtellerie/restauration, services à la personne, environnement, accueil et relation client, grande distribution et un pôle institutionnel.
Quant au 26 septembre, il était consacré à « La formation continue », avec une présentation des dispositifs et de l’offre de formation pour les salariés et demandeurs d’emploi.

 

 

La Mission Locale de Paris intéresse la Pologne

Présentation du service Emploi de la Mission Locale de Paris par Cécile Ducros, responsable Service Emploi à la Mission Locale de Paris.
S'appuyer sur le fonctionnement français de l'insertion professionnelle

Parce que depuis plus de 30 ans elles ont fait leurs preuves auprès de l’insertion des jeunes, les missions locales françaises intéressent les pays étrangers (voir nos anciens articles 1, 2, 3).

Dernièrement, ce sont 16 professionnels polonais de l’emploi (1) qui se sont rendus sur le site Ganneron de la Mission Locale de Paris.

Au programme : visite des lieux et présentation des principaux services apportés aux jeunes parisiens : l’emploi , la formation, l’orientation (2).

Si la traduction s’est révélée quelque peu laborieuse – l’interprète prévu n’ayant pas pu être là – la délégation s’est dite ravie de cette présentation et vraiment intéressée par le système français tout autant que ses résultats auprès des jeunes : une sortie positive (emploi ou formation) pour un jeune sur deux.

Un travail de qualité que l’on doit à l’investissement quotidien des salariés des missions locales.

(1) Directeurs et employés (conseillers) de l’agence gouvernementale spécialisée pour l’emploi (l’équivalent du Pôle Emploi français) et des directeurs et employés de la Chambre des métiers.
(2) Photo 2 : Présentation générale des services au jeune public de la Mission Locale de Paris par Roger Ferkioui, Directeur de la Thématique Emploi.
Photo 3 : Présentation des Parcours d’Orientation Professionnelle (POP) par Amar Saraoui, Chargé d’animation orientation.
Photo 4 : Présentation du travail sur la formation par Véronique Corvisart De Fleury, Responsable d’Antenne.

S’engager pour et avec les jeunes

La Cravate solidaire, partenaire de la Mission Locale de Paris, reçue à l'Elysée

C’est accompagné d’Alain Guille, chargé de mission relation Entreprise/Parrainage à la Mission Locale de Paris, que l’équipe de LaCravate solidaire (1) a été reçue à l’Elysée dans le cadre du projet « La France s’engage ». Une invitation due au fait que La Cravate solidaire, partenaire de la Mission Locale de Paris, a été sélectionnée pour faire partie des quinze projets pilotes qui seront soutenus par les pouvoir public. L’objectif ? Ces associations sélectionnées pourront ainsi voir les freins à leur déploiement réduits et leur développement accéléré. Une aubaine pour La Cravate solidaire, l’occasion de faciliter son essaimage dans d’autre ville en France.

Echanges fructueux

Après un discours de François Hollande, Président de la République, dans les salons de l’Elysée (2), ce dernier a échangé avec chaque association dans le cadre de tables rondes. Echanges immortalisé en vidéo: voir ici.
Lors du buffet qui a suivi, Alain Guille a pu s’entretenir avec la Ministre (2)Najat Vallaud-Belkacem (voir photographie à gauche) sur la Mission Locale de Paris. Une journée des plus fructueuses donc pour les partenaires que sont La Cravate solidaire et La Mission Locale de Paris, toujours parties prenantes pour l’accès à l’emploi.

 

(1) Association mettant gratuitement à disposition des tenues professionnelles pour favoriser l’accès à l’emploi.
(2) Etaient présents (liste non exhaustive) : Najat Vallaud-Belkacem, misnistre des Droits des femmes, de la Ville et de la Jeunesse ; François Chérèque président du service civique et ancien secrétaire général de la CFDT ; Martin Hirsch, direteur général de la l’AP-HP et Thierry Marx, hef Cuisinier au mandarin Oriental et fondateur de « cuisine mode d’emploi » formations gratuit pour la cuisine.

L’insertion à travers la création

Défilé de mode : l'insertion sociale à travers la conception de vêtements

Créer des vêtements et des accessoires de mode en utilisant des techniques d’artisanat textile à partir de récupération de chaussettes orphelines et former des femmes en insertion à la connaissance des techniques artisanales (tricot, crochet, broderie, patchwork, lors des « Ateliers du Lundi »), telle est la vocation de l’association Les chaussettes orphelines. Bien entendu la Mission Locale de Paris, à l’instar de nombreux partenaires (*) ne peut que s’associer à cette démarche (voir la vidéo). Ainsi, lorsqu’il a fallu recruter des mannequins bénévoles, des salariés de la Mission Locale, telle Fatiha Tayeb, conseillère, se sont impliqués fortement pour répondre à la demande, en sollicitant le jeune public féminin de l’association.
Le 16 mai dernier, à la salle Utrillo de la Mairie du XVIIIème, a donc eu lieu le défilé « Mode d’emploi recyclé ». Une quinzaine de jeunes femmes ont fièrement porté les tenues confectionnées, dans un défilé coloré et esthétique.

(*) Partenaires de l’initiative Mode d’emploi recyclé » : Les Chaussettes Orphelines; La Mission Locale de Paris; Région Ile-de-France; Terem;L’Acsé ; Ville et département de Paris.

La 19ème édition du Forum de l’alternance

Séance d’information collective « Métiers du bâtiment et des travaux publics en Alternance »

La 19ème édition du Forum de l’alternance, qui s’est tenu les 6 et 7 mai 2014 au Centre des congrès de la Cité des sciences et de l’industrie à Paris, proposait plus de 4000 contrats en alternance. Une mine d’or pour les jeunes, public de la Mission Locale de Paris, en recherche de formation professionnelle.

L’association parisienne, mobilisée par la tenue d’un stand durant les deux journées de Forum, a également mis en place l’après-midi des séances «Découverte des Métiers» : «Vente en Alternance» le mardi 6 mai et «Métiers du bâtiment et des travaux publics en Alternance» le mercredi 7 mai.

 

Au programme :

 

  • Présentation des métiers et témoignages de professionnels
  • Informations pratiques pour trouver une entreprise
  • Propositions d’organismes de formation : journées portes ouvertes, stages…
Peu avant (le mercredi 30 avril), la Mission Locale de Paris était présente au Forum Emploi de la mairie du 12ème arrondissement.

La Mission Locale de Paris à l’Assemblée Nationale, initiative en faveur de l’emploi

La Mission Locale de Paris investie dans la « Fête de travail ; Faîtes des emplois »

A l’instar de l’an dernier, la Mission Locale de Paris a participé à l’édition 2014 de la « Fête de travail ; Faîtes des emplois ».
Au programme cette année :

 

 

  • Une table ronde à destination des acteurs économiques et sociaux sur le thème : « Changeons notre rapport à l’emploi » le lundi 28 avril de 14h à 17h à l’Assemblée Nationale.
  •  Une soirée festive avec une « disco soupe » et une conférence participative à destination des citoyens souhaitant s’engager pour l’emploi, sur le thème : « Quelles actions citoyennes pour lutter contre le chômage et redonner du sens au travail ? », le mardi 29 avril dès 18h à La Bellevilloise.

Antonio Correia (ici à gauche), directeur général de la Mission Locale de Paris, est intervenu au titre de l’association lors de la table ronde à l’Assemblée Nationale. Il a notamment suggéré une méthode : « Il est nécessaire de partir des réalités de terrain pour construire des propositions et des mesures en faveur de l’emploi. Ces mesures doivent associer l’ensemble des acteurs locaux afin d’apporter des réponses soutenues par la puissance publique, les partenaires sociaux et l’ensemble des acteurs qui sont la force vive des territoires».

La Mission Locale de Paris au cœur des Forums

A la mairie du 9ème arrondissement pour le Forum Emploi « Commerce et distribution » le jeudi 6 mars dernier, dans le 3ème arrondissement le jeudi 20 mars pour « Paris des métiers Hôtellerie-Restauration », la Mission Locale de Paris est présente là où son public nécessite un accompagnement et des conseils.
En amont du Forum « Commerce et distribution », Laurent Grezzini (voir photographie à gauche), conseiller emploi à la Mission Locale de Paris (MLP), a préparé une trentaine de jeunes à postuler auprès d’entreprises de la grande distribution présentes sur le salon, tel Carrefour Market. Et le jour même du Forum, David Herry (au centre de la photographie de droite), conseiller emploi à la MLP, était présent aux côtés de Laurent Grezzini pour recevoir les jeunes.
Dans le 3ème arrondissement, c’est la conseillère emploi Christelle Vacher (voir 1ère photographie) qui tenait le stand de l’association parisienne.

Une formation, un chemin vers un métier pour les jeunes en manque de repère

Le Parcours Parisien vers l’Apprentissage s’inscrit comme un pont solide menant à l’emploi

Remise à niveau, mise en place d’un projet professionnel, travail sur la communication orale… 455 heures d’un parcours sécurisé. C’est le PPA, comprenez Parcours Parisien vers l’Apprentissage. En place depuis 2011 et porté par les Pôles de Projet Professionnel (PPP (1)) Safip-Synergie et l’AFCI, il est initié par la région Ile-de-France, les CFA (Centre de Formation d’Apprentis (2)) et la Mission Locale de Paris (3), en la personne de Stéphane Josselin, développeur de l’Alternance qui coordonne le dispositif.

Acquérir des repères

Le PPA, un pont aux solides fondations, relie le territoire des PPP à celui des CFA. Destiné aux jeunes n’ayant pas poursuivi leur scolarité après la troisième, n’ayant aucun diplôme et âgés de 16 à 25 ans, le Parcours vers l’Apprentissage a vocation à apporter des repères à ces post-adolescents en manque de codes du milieu professionnel.

Maintenir le cap

Davantage que des cours dispensés et adaptés aux difficultés de chacun, le PPA prépare le jeune à intégrer un centre de formation mais également à trouver un employeur et à ne pas se perdre en route. Car entre la fin de la période consacrée au Pôle de Projet Professionnel et l’entrée en CFA, plusieurs mois peuvent s’écouler. Un risque non négligeable de voir les jeunes s’égarer en école buissonnière. « Dans cette période de vide, l’accompagnement est essentiel pour sécuriser le parcours du jeune », indique Stéphane Josselin.

Deux parcours cette année

Pour cette année 2014, deux PPA ont été proposés. Le premier avec Safip-Synergie a débuté le 3 février dernier et s’achèvera le 28 mai prochain pour une vingtaine de jeunes. Le second, avec l’AFCI a démarré ce mardi 25 mars pour prendre fin le 26 juin. Une trentaine de jeunes vont pouvoir en bénéficier. Ces deux Parcours vont permettre l’entrée en apprentissage en septembre dans des CFA pour différents secteurs (Restauration, Commerce-Vente, Transport-Logistique, Agriculture et espaces verts, Maintenance véhicules, Construction-Bâtiment, Informatique). A l’issue du parcours, les CFA s’engagent à recevoir les jeunes en contrat d’apprentissage et à les accompagner dans le cadre d’une passerelle « Accès à un contrat ». Les partenaires (3) s’assurent ainsi de sécuriser pleinement la route des jeunes dans leur cheminement vers l’emploi.

 

(1) Pour davantage d’information, cliquez ici
(2) CIFCA; CERFAL : UFA STE THERESE « APPRENTIS D’AUTEUIL »; UFA FRANCOISE CABRINI; UFA CARCADO SAYSSEVAL;AFOBAT 75; UFA DES METIERS DU NUMERIQUE; PROMOTRANS; CFA TRAJECTOIRE : LYCEE HOTELIER SANTOS-DUMONT; CAMPUS DES METIERS ET DE L’ENTREPRISE; CFI-Centre des Formations Industrielles et ADAFA : UFA Saint Philippe
(3) Une charte de partenariat définit le rôle et les engagements des Pôles de Projet Professionnel, des CFA, de la Région et de la Mission Locale de Paris

Des jeunes de la Mission Locale de Paris à l’Elysée

C’est accompagnés du directeur de la thématique Emploi à la Mission Locale de Paris Roger Ferkioui que huit jeunes (*) de l’association parisienne se sont rendus à l’Elysée mardi dernier. A l’instar des 90 autres jeunes présents, ils étaient invités en tant que bénéficiaires des emplois d’avenir, mesure phare du gouvernement.

L’Elysée a relaté l’événement en vidéo (voir ici le reportage, ici la vidéo de l’événement), par écrit (voir ici) et en photographie (voir ici).
Pour nombre de jeunes présents, cette invitation fut également l’occasion d’un cliché souvenir avec le président de la République François Hollande. Voir la vidéo ici, en bas de page.

 

(*) Boris VUKOVIC; Souhila MESSAB; Romuald LECLERCQ; Jessy GILLES; Christelle NDOUMBE; Taoufik HEJJAR; Lamine KEITA et Nour BENAMARA

Venant de cinq pays européens, ils s’intéressent à la Mission Locale de Paris

« L’expérience pratique et la mobilité dans le cadre de la formation professionnelle et de l’insertion socioprofessionnelle pour des jeunes ayant moins d’opportunités« , telle est la thématique qui réunit des organisations de six pays européens (*) autour du projet Léonardo Partenariat (voir le second article de la page). Alors, quoi de plus logique que d’intégrer, au programme de la visite en France de certains membres de ces organisations, un tour d’horizon du fonctionnement d’une mission locale ? Ainsi, le 14 février dernier, la Mission Locale de Paris a reçu une vingtaine de personnes au sein d’un de ses sites, le site Ganneron.

Durant et suite à une visite des locaux, le groupe a pu avoir les réponses aux questions suivantes :

 

  • Qu’est-ce qu’une mission locale ? (Origine, missions, partenaires, public cible, résultats)
  • Mission locale et formation professionnelle (Quelle procédure ? Quels objectifs ? Quelle approche ? Quelle méthode ? Conclusion sur la situation de l’emploi des jeunes en France)
  • Mission locale et la mobilité (Existant / non-existant ? Pour quelles raisons ? Difficultés rencontrées ? Témoignages / Expériences)

 

 

Les visiteurs se sont montrés particulièrement intéressés et ont pu échanger sur les solutions, les aides apportées aux jeunes en situation de précarité. Un élu local néerlandais a même évoqué un possible partenariat avec la Mission locale de Paris. Affaire à suivre.

 

(*) Caritas de Vienne, association humanitaire catholique autrichienne ; des membres de la municipalité néerlandaise Bois-le-Duc ; l’association de formation continue CFC de Suisse italienne ; des membres d’un lycée professionnel danois ; des membres de l’association allemande Arbeit und Leben Hambourg (qui œuvre notamment dans la formation de jeunes et d’adultes et de la mobilité professionnelle) ; l’organisme de formation (travaillant surtout avec des jeunes ayant moins d’opportunités) Grone Netzwerk de Hambourg et l’association française Culture et Liberté , mouvement d’éducation populaire.

Agir pour l’égalité et changer de regard sur les quartiers populaires

Lutter contre les discriminations, agir pour l’égalité et œuvrer pour le changement de regard sur les quartiers populaires. C’est en substance la vocation de l’engagement de plus de 40 associations dont la Mission Locale de Paris, à travers l’implication de l’une de ses conseillères, Saliha Benchalel. Un engagement qui s’est concrétisé récemment par le colloque « Agir pour l’égalité dans nos quartiers : échange de bonnes pratiques », faisant suite à une formation (voir la vidéo) organisée par Humanity in Action et à de nombreux échanges qui en ont découlés.

Dialogue constructif

L’objectif du colloque, organisé autour de 3 tables rondes (*), était de permettre au plus grand nombre de s’engager dans un dialogue constructif autour des problématiques liées aux quartiers populaires et de diffuser des initiatives qui y répondent. Le livret (téléchargeable ici) contribue à cette démarche en permettant aux associations qui se sont inscrites de mettre en avant une bonne pratique dans l’un des trois domaines suivant: média, éducation et dialogue entre les acteurs.
Mutualisation des connaissances, partenariats renforcés et échanges d’expériences… La Mission Locale de Paris, qui agit quotidiennement pour des jeunes parisiens issus de la diversité, a toute sa place dans ce processus, en accord avec les valeurs qu’elle défend.

(*) Tables rondes:

QUARTIERS POPULAIRES ET MÉDIAS : UNE IMAGE À CONQUÉRIR
Avec Edouard Zambeaux, journaliste et producteur de « Périphéries » sur France Inter. Les bonnes pratiques : Virginie Sassoon, auteure du « Petit précis à l’usage des journalistes qui veulent écrire sur les noirs, les musulmans, les asiatiques, les roms, les homos, la banlieue, les juifs, les femmes.. » ; « attention chantier », émission de la Radio des Foyers avec Elise Aubry et intervention d’Antoine Guélaud, Directeur de la rédaction de TF1.

ÉDUCATION AU VIVRE ENSEMBLE ET À L’ALTÉRITÉ : PRÉPARER L’AVENIR
Avec Cécile Henriques, co-auteure du programme « Bien dit » de l’association « Citoyenneté Possible». Les bonnes pratiques : Éducation aux faits religieux en toute laïcité avec l’association Enquête, représentée par madame Marine Quenin ; appréhender la diversité à l’école avec Jean-Pierre Fournier, coordonnateur de réseau d’éducation prioritaire et la revue « Diversité » du Centre National de Documentation Pédagogique avec Régis Guyon.

SOCIÉTÉ CIVILE, ENTREPRISES, ÉLUS : CONSTRUIRE LE DIALOGUE
Avec Majid El Jarroudi, président de HIA France et fondateur de l’ADIVE (Agence pour la Diversité Entrepreneuriale). Les bonnes pratiques : Muse D. Territoires avec Ahmed Bouzouaïd et Audrey Noeltner pour l’initiative « les Mercredis gourmands » organisés, avec des entreprises et des décideurs implantées en Seine St Denis pour favoriser le rapprochement et les embauches des habitants du secteur et pour révéler les jeunes créateurs ; Tara Dickman consultante ancienne directrice de HIA pour présenter son action autour de l’empowerment qui est l’octroi de plus de pouvoir aux individus ou aux groupes pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques qu’ils subissent.

Faciliter la formation et la mise en place du projet professionnel

De gauche à droite: Gregorio LOPES, président de l’Association Activ’jeune ; Christian RICHTER, développeur de l’alternance à la Mission Locale de Paris ; Antonio CORREIA, directeur général de la Mission Locale de Paris ; Claude SOLARZ, vice-Président d’IMC Alternance Groupe Randstad et vice-président de Paprec ; Abdelali BENDOUROU, responsable administratif et financier de la Mission Locale Archimède et Sami ARROUCHE, conseiller emploi/formation de la Mission Locale Archimède.

Accompagner les jeunes dans leurs projets professionnels et leurs découvertes des métiers, cela se fait également à travers des partenariats que met en place ou consolide la Mission Locale de Paris. Alors, c’est avec enthousiasme que Christian Richter, développeur de l’alternance, et Antonio Correia, directeur général de la Mission Locale de Paris, se sont rendus le jeudi 13 février au sein de l’Institut des Métiers et des Compétences. Là, à travers la signature d’une convention de partenariat, ces derniers ont officialisé et renforcé une collaboration passée et à venir avec l’association IMC Alternance. Concrètement, ce partenariat, dans le cadre de la formation et l’orientation des jeunes, s’inscrit dans une démarche de complémentarité afin de :

 

  • faire découvrir aux jeunes les différents secteurs, fonctions et métiers
  • participer à la mission d’information dans le choix d’orientation et la définition des projets professionnels des jeunes

 

Au programme donc pour le public : réunions d’information, accompagnement dans la recherche d’entreprises (avec mise à disposition d’ordinateurs, téléphones, photocopieurs…), accompagnement par un conseiller formation particulier… Toujours dans l’objectif de faciliter la mise en place du projet professionnel du jeune.

Forum du 13ème : consolidation des démarches de recherche d’emploi

Pas moins de trois pôles (*) pour recevoir les jeunes en recherche d’emploi. Ce sont les moyens que s’est donné le site Soleil de laMission Locale de Paris lors du Forum Paris 13 pour l’Emploi. Cela a permis à l’équipe sur place de répondre au mieux à son public pour : vérifier l’éligibilité aux emplois d’avenir ; vérifier le projet professionnel, actualiser ou élaborer les CV, préparer aux entretiens d’embauche et mettre en relation avec les recruteurs.
De plus, ce mardi 11 février, alors qu’une cinquantaine d’exposants avaient pris place dans la salle des fêtes de la mairie du 13ème arrondissement, l’association parisienne proposait elle 82 offres d’emploi.

Soixante jeunes suivis

La Mission Locale de Paris a poursuivi son travail avec les jeunes rencontrés dès le lendemain du forum. Soixante de ces derniers ont été positionnés sur l’une des trois séances d’informations collectives organisées le mercredi et le jeudi suivants sur le site Soleil.
Ces séances ont vocation à répondre aux sollicitations des demandeurs d’emploi et à procéder à leurs inscriptions à la Mission Locale de Paris si ce n’est pas effectif.

Emplois d'avenir

Et parce que le travail des conseillers ne se limite pas au forum, depuis le jeudi 13 Février 2013 et ce jusqu’au jeudi 26 Juin 2014, le site Soleil de la Mission Locale de Paris organise tous les jeudis matin de 9 heures à 12 heures, des sessions d’information collectives sur les emplois d’avenir et les offres en cours pour tous les jeunes du 13ème ,12ème, et 5ème arrondissements. Les jeunes des autres arrondissements de Paris sont orientés sur les autres sites de la Mission Locale de Paris.

(*) Pôle accueil et informations sur les services de la Mission Locale de Parisanimé par Tracy NKUTILA, Christopher CHAMBROY et Benoît MARMOUGET
Pôle d’information sur les Emplois d’Avenir et les offres d’emploi en coursanimé par Bénédicte SEMELLE et Yacouba MACALOU.
Pôle d’information sur l’accès à l’apprentissage et les CFA animé par Stéphane JOSSELIN et Laurent GREZZINI

Les Missions locales d’Ile-de-France au cœur du Forum Paris Métropole pour l’emploi des jeunes

Alors que le forum « Paris Métropole pour l’emploi des jeunes » a accueilli non moins de 12 600 candidats ce mardi 4 février, une quarantaine de conseillers et parrains des Missions Locales d’Ile-de-France (voir ci-contre, le stand de la Mission Locale de Paris) étaient mobilisés. Une mobilisation tant en amont que lors du forum. Car en plus d’être présents lors de cette grande journée à la Grande Halle de La Villette (pour guider et conseiller les jeunes), ces « accompagnants » ont préparé le public.

Conseils sur le CV, astuces pour convaincre un employeur, bien cibler les métiers, les emplois… Une aide précieuse pour les candidats dans ce parcours du combattant qu’est la recherche d’emploi. Alors, ce sont deuxjeunes avertis (voir photographie ci-dessous) qui ont accompagné le maire de Paris Bertrand Delanoë lors de sa visite du Forum. Vanessa et Sikhou, accompagnés de leurs parrains (*), ont décrypté pour l’élu leur parcours de recherche d’emploi au sein du salon.

Photo ci-dessus : Vanessa Tongwa et Sikhou Toure (jeunes de la Mission Locale de Paris) entourent Bertrand Delanoë, maire de Paris. De droite à gauche : Isabelle Gachet, présidente de la Mission Locale de Paris et adjointe au maire de Paris chargée de la jeunesse ; Christian Sautter, adjoint au maire de Paris chargé de l’emploi.

Forts de leurs connaissances de l’univers de l’emploi des jeunes, les salariés des missions locales se sont également investis dans la tenue d’ateliers lors du forum (voir l’intervention ci-dessus d’Antonio Correia, directeur général de la Mission Locale de Paris sur les Emplois d’avenir). Au programme, entre autres : « Créer sa boîte, pourquoi pas vous ? « et « Pas de diplôme ? Les bons réflexes pour être accompagnés dans sa recherche d’emploi ». Du conseil sur mesure.

Remotiver les jeunes décrocheurs autour d’une soirée « Débat Pizza »

Faire venir des jeunes en situation de précarité et décrochage, cela pour écouter et renseigner ces derniers, n’est pas toujours tâche aisée. Alors, une équipe (*) de la Mission Locale de Paris a décidé d’innover : si les jeunes ne viennent pas à la Mission Locale, la Mission Locale ira à eux. Soirée « Débat pizza » au programme.
Une trentaine de jeunes du 18ème arrondissement ont ainsi pu s’informer sur l’accompagnement proposé par la Mission Locale de Paris, recréer du lien, travailler sur l’estime de soi, faire des propositions d’actions collectives, échanger sur le thème de l’emploi et de la formation….

Tout cela dans une atmosphère conviviale et détendue. Une atmosphère d’autant plus détendue que l’événement s’est déroulé au sein même de la structure que ces jeunes fréquentent régulièrement : le LAI (Lieu d’Accueil Innovant) Espoir 18. De l’espoir, ils en ont davantage au sortir de cette soirée. Plus informés, rassurés, se sentant soutenus, ces jeunes pousseront désormais plus facilement la porte de la Mission Locale de Paris. A renouveler.

(*) Equipe de la Mission Locale de Paris ayant participé à l’événement : Sabrina BERTRAND (à l’initiative de la soirée Débat/Pizza), animatrice territoriale référente sociale Protection de l’enfance ; Emilie FOUQUET, animatrice territoriale référente sociale (thématique Actions sociales) ; Sabrina BOULEFRAD coordinatrice de l’ANI et de l’animation territoriale, ainsi que les conseillères de l’ANI Amrita MAROUDIN et Elsa BARRAUD. Liliane COMENSOLI, du Bureau de la Prévention pour la Jeunesse et de l’Insertion, a également participé à cette soirée.